goomaral.net

welcome to mongolia

Programme en détail jour par jour :

 image133Jour 1.ULAANBAATAR

Arrivée à l’aéroport, accueil notre équipe et transfert en ville. L’installation à l’hôtel et un peu de repos jusqu’à 08h30. Tour de ville commence par la visite du Monastère GANDAN le centre des Bouddhistes mongols ensuite visite du Musée d’histoire et puis la Grande Place. Déjeuner en ville. Après midi libre. Dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 2: ULAANBAATAR-DUNDGOBI /GOBI MILIEU/

Départ pour Gobi milieu la montagne sacrée Zorgol Kharikhan, vers le désert de Gobi. Regroupant 5 aïmags, la région de Gobi, qui signifie « zone semi désertique » en mongol, présente une grande diversité géographique : plaines, montagnes et dunes de sable.  Elle couvre à peu près un tiers de la Mongolie. Cette journée sera donc une première approche de cet espace semi désertique.

Jour 3 : GOBI MILIEU-ONGUI

Petit déjeuner, et départ pour Onguiin Khiid. Déjeuner en cours de trajet. Rencontre avec les traditions et modernité mongoles le monastère d’Ongui, situé de part et d’autre de la rivière du même nom, à l’entrée d’une très belle gorge ombragée a été construit en deux phrases : la rive gauche en 1760,  la rive droite qui a été restauré en 2002. Deux petits musé es exposent des pierres sculptées rescapées de la destruction du monastère, quelques objets de culte ainsi que fossiles. Le site dégage une atmosphère étonnante, notamment à la tombée du jour, quand le soleil couchant ranime les couleurs des pierres imposantes du monastère. De belles balades sont envisageables dans les environs.

image134Jour 4 : ONGUI- BAYANZAG

Départ pour Bayanzag (située entre Arvaykheer et Dalanzadgad) 4h de route environ.

C’est ce matin que nous allons débuté notre découverte du désert de Gobi. Ce désert composé de steppes, d’étendues pierreuses ou sableuses, de dunes et de montagnes

couvre tout le sud de la Mongolie et près de 30% de son territoire. Inhospitalier la moitié de l’année, il n’en possède pas moins une faune et une flore très variées.

Mais le Gobi, c’est aussi le paradis des paléontologues. Ainsi la région de Bayanzag, que nous découvrirons, est connue comme le « Cimetière des Dinosaures » ; une manière de rappeler que c’est ici qu’ont été trouvés les fossiles les mieux conservé de dinosaures, mais aussi une belle quantité d’œufs, eux aussi fossilisés.

Jour 5 : BAYANZAG- VALLEE DE FAUCONS (Vallée de Yoliin Am)

Départ pour l’est des « Trois belles » et la région des canyons. 4h de route. Nous nous arrêterons au canyon de Dungenee où nous quittons notre véhicule pour une randonnée magique jusqu’au canyon de Yol, le canyon aux aigles. Ce dernier est tellement encaissé que les rayons du soleil ne parviennent qu’à partir du mois d’Août à faire fondre la glace qui, le reste de l’année, envahit le canyon. Cette région est également une des plus propices à l’observation de la faune. Soyez attentifs : des bouquetins, mouflons ou autres argalis ne sont peut être pas loin.

image135Jour 6 : YOLIIN AM– KHONGOR

Départ pour les dunes de sable de Khongorin Els.

Le désert de Khongor est situé dans le parc national de Gurvan Saikhan. Si cette partie de la Mongolie est réputée pour la beauté de ses dunes, certaines peuvent atteindre plus de 700m de haut, elle l’est aussi pour ses « DUNES chantantes », un phénomène sonore issu de la caresse du vent sur le sable ocre et blanc de Gobie. Etrange …. ! Mais le désert de Khongoriin Els, c’est aussi le pays des chameaux de Bactriane. Ici le milieu semi aride, et la quête de nouveaux pâturages s’effectue donc sur des distances beaucoup plus importantes que dans le nord de la Mongolie, les chameaux doivent être résistants.

A chaque Région ses exigences, c’est ce que nous expliquera une famille d’éleveurs de chameaux.

image136Jour 7 : KHONGOR-TUGRUG

Départ pour Tugrug qui est située dans l’aïmag d’Uvurkhngai, au sud de la ville d’Arvaykheer. Vous remarquerez un changement net de la végétation, et du climat. Dans des paysages verdoyants vous croiserez des troupeaux de chevaux, de vaches et de yaks.

Cette journée sera l’occasion de goûter à l’aïrag. C’est la boisson traditionnelle des nomades mongoles. Il s’agit de lait de jument fermenté, généralement produit en été, durant la période du Naadam. La traite des juments dont le lait servira à faire l’aïrag.

Jour 8 : TUGRUG-KHARKHORIN

Départ pour Karakorum, ancienne capitale de l’empire mongol situé au nord d’Arvaykheer- chef lieu de l’aïmag d’Uvurkhangai

En 1227, à la mort de Chingis Khan, son empire s’étendait de la mer de Chine à la Capsienne et du lac Baïkal aux rives de l’Indus. C’est son fils Uguudeï qui lui succède. Il s’installe alors dans la vallée de l’Orkhon et fait de Karakorum sa capitale. Ville de pouvoir, étape sur la route de la soie, centre culturel au Moyen – âge, la ville fut fascinante si l’on en croit Guillaume de Rubrouck qui l’arpenta en 1254…

Nous commencerons donc les visites en marchant sur les traces de Guillaume de Rubrouck à la recherche de l’ancienne Karakorum.

L’immense enceinte d’Erdene- Zuu, Puis, continuation vers le monastère d’Erdene- Zuu. Edifié avec les pierres de l’ancienne Karakorum du XVI siècle, ce monastère est considéré comme le premier et le plus important monastère bouddhique tibétain à avoir été fondé en Mongolie. Après les destructions du XX siècle, il reste de cet ensemble un magnifique mur d’enceinte, longue muraille blanche surmontée de 108 stupas. Dans la courre, on trouve trois temples d’inspiration chinoise et tibétaine. Comme dans l’ensemble de la Mongolie, le monastère d’Erdene-Zuu, comme les autres, connaît aujourd’hui, une nette reprise de ses activité religieuses.

image138Jour 9 : KHARKHORIN– TUVKHUN

Départ pour le monastère de Tuvkhun, situé au sud de Kharhorin.

Situé dans la forêt de de Mont de ‘Shiveet- Ulaan’, ce monastère est attaché à la figure de Zanabazar, le ‘‘Haut Lumineux ’’. C’est lui qui fut l’artisan du rapprochement entre la Mongolie et la Chine des Mandchous. C’est dans ce monastère de Tuvkhun qu’il médita une bonne partie de sa vie et réalisa une partie de son œuvre de sculpteur. Depuis les années 90, le monastère de Tuvkhun connaît un nouvel essor. Le tir à l’arc fait figure avec la lutte de sport national. Nous marcherons vers ce monastère, car les véhicules ne peuvent pas y accéder. De là haut, après vos efforts, vous jouirez d’une vue magnifique.

image139Jour 10 : TUVKHUN –TSETSERLEG

Départ pour Tsetserleg-chef lieu de l’aïmag d’Arkhangai, située au pied de la Montagne de Bulgan, entourée de falaises de granit. La capitale de la province d’Arkhangai est une agréable petite ville située à 1961 m d’altitude.

Nous visiterons le Musée d’histoire aménagé dans un ancien monastère dont les salles sont essentiellement consacrées au mode de vie nomade, à la religion à l’artisanat local.

Nous dirigerons ensuite nos pas vers le marché de la ville.

En route arrêt à un grand rocher typique ‘‘Taikhar’’, énorme bloc dont on ignore comment il a pu se planter là (pour les Mongols, il a poussé du sol comme une plante).

Le rocher se trouve à une vingtaine de kilomètres au nord – ouest de la ville.  Haut de 16m, ce roc est entièrement recouvert d’inscriptions de diverses époques et en diverses langues ; les plus anciennes étant supposées dater de l’âge de pierre.

image141Jour 11 : TSETSERLEG– TERKHIIN TSAGAAN

Départ pour le parc national de KHORGO-TERKHIIN TSAGAAN.

Aujourd’hui la distance à parcourir sera plus courte, nous nous dirigerons vers le nord -ouest. Les torrents de lave provenant du volcan Horgo, bouchant la rivière de Terkh au nord et au sud, ont formé le Terkhiin Tsagaan Nuur « le lac blanc de Terkh » à 2060m d’altitude. La surface inondable autour du lac s’étend sur 61 km. Lazone sert d’étape à de nombreux oiseaux migrateurs.

Si le temps le permet, nous ferons volontiers une promenade sur le lac.

Jour 12 : PARC NATIONAL DE KHORGO- région volcanique

Une journée de la balade autour de la montagne volcanique et à la zone protégée.

image142Jour 13 : KHORGO- Lac d’UGUII          

Départ pour le lac d’Uguii Nuur. Cette journée vous permettra de connaître de manière plus précise la vallée de la Tamir. Cette rivière prend sa source dans la chaîne du Hangai, au sud – ouest de la province d’Arkhangai où nous sommes. Elle s’écoule le long de ses contreforts septentrionaux dans une large plaine verdoyante et caillouteuse pour se jeter dans la rivière d’Orkhon. Elle possède un débit important et rapide à la fin du printemps. Ses rives sont bordées de peupliers. Le lac d’Ugii est également une étape pour les oiseaux migrateurs, parmi lesquels les pélicans dalmatiens et les oies sauvages sont les plus nombreux. Sur la rive ouest du lac se trouvent les ruines du monastère Shilin, un édifice en pierre datant du XVII siècle. Les ruines du monastère sont entourées d’eau. Possibilité de baignade.

Jour 14 : LAC d’Ugii –BULGAN

Départ pour Bulgan, capitale de la province éponyme que nous découvrirons aujourd’hui La province de Bulgan est caractérisée par ses denses forêts, qui s’étendent jusqu’ à la Sibérie et abritent de très nombreux animaux sauvages. C’est une zone très arrosée, puisqu’elle est traversée par les rivières Orkhon et Selenge, et par une multitude de cours d’eau qui en sont les affluents.

Près de la ville de Bulgan, vous visiterez le monastère de Dashchoilonkhorlon. C’était à l’origine un grand édifice qui abritait jusqu’à 1000 moines. Le bâtiment actuel conserve encore quelques statues de Shakyamuni (le Bouddha Historique) et de Tsongkhapa (créateur de l’école des Gelupas).

image143Jour 15 : BULGAN- AMARBAYASGALANT

Départ pour le monastère d’Amarbayasgalant. Nous changeons à nouveau de province. Nous rejoignons, en effet, celle de Selenge. Cette province forme la frontière entre La Mongolie et la République de Bouriatie, située dans le sud de la Sibérie orientale. (Russie). Au cours de trajet, nous traverserons la 3ième grande ville d’Erdenet. Cette ville a été récemment élevée au rang de municipalité autonome. C’est la troisième ville du pays, dont l’économie repose essentiellement sur les mines de cuivre des environs. Vous découvrirez le monastère d’Amarbayasgalant « le monastère de la Félicité Tranquille». Il fut construit par l’empereur mandchou pour abriter les reliques de Zanabazar, décédé à Pékin en 1723.  Rare rescapé de la répression de 1937-1938, le monastère a été vidé de tout matériel de culte. Néanmoins, l’architecture complète, est tout à fait stupéfiante.

Jour 16 : AMARBAYASGALANT–ULAANBAATAR

Retour pour Ulaanbaatar. Nous passerons au large de la ville de Darkhan, deuxième ville de Mongolie située à 219 km. Les régions que nous traverserons sont essentiellement productrices de céréales.

Jour 17 : DEPART 

Transfert à l’aéroport.

Notre prix comprend:

–          Pension complète

–          Chauffeur 4×4 russe et essence

–          Guide-Interprète francophone ou anglophone

–          Hébergement : en ville en Appartement d’hôte /Guest house/ hors villes sous tente et 2 nuits au camp aménagé par yourte avec la douche et de l’électricité

–          Permis d’entrées aux parcs et sites protégés

–          Transferts

–          Service de l’agence

–          Tente pour 2 personnes fournis avec les matelas+sac de couchage

–          Visites prévue au programme

–      Chauffeur

–      Guide-Interprète francophone ou anglophone

–      Cuisinière (assistante à partir de 10 personnes)

Ne comprend pas:

–          Vol international et taxes d’aéroport

–          Frais de visa

–          Services et visites non mentionnés au programme